vendredi , 19 octobre 2018

Ebola : jeu de cache-cache entre des contacts et les agents

La lutte contre la fièvre Ebola en Guinée devient de plus en plus compliquée en raison de l’attitude de certains contacts qui se livrent à un véritable jeu de cache cache avec les agents en charge de la lutte.

 

La déclaration de l’Etat d’urgence renforcée par le président de la République ne dit rien à certains suspects. Bien que celle-ci contienne des menaces de poursuite judiciaire à l’encontre de ceux qui peuvent enfreindre la lutte contre Ebola, on continue d’enregistrer des actes de réticences notamment en Basse Guinée.

 

Selon la Coordination nationale de riposte à Ebola six contacts sont perdus de vue à Hafia et à Dixinn port, dans la commune de Dixinn, à Conakry. L’institution révèle en outre qu’un contact résidant à Matam a pris la tangente pour la préfecture de Dinguiraye.

 

Dans la journée du 1er avril les autorités sanitaires étaient aussi nouvelles fiables pour 11 contacts de Matoto qui auraient fuit pour Boké. Tandis qu’au même moment 5 contacts  de Forécariah se seraient évaporés dans la nature pour réapparaitre à Gbessia port 1, Matoto, Dabompa, à Conakry.

 

Ces fuites des contacts d’une localité à une autre constituent le véritable obstacle à l’éradication de la fièvre hémorragique.

 

Par Mamady Fofana

+224 62 85 68 59


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*