lundi , 18 novembre 2019

Journée « ville morte » de l’opposition : le gouverneur de Conakry appelle à la sérénité

Le gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, a appelé les citoyens de Conakry à garder la sérénité mercredi à la veille de la journée « ville morte » lancée par l’opposition.

 

Dans une déclaration radiodiffusée, le gouverneur Camara a demandé aux populations de la capitale guinéenne de vaquer librement à leurs affaires. Il a rappelé les efforts fournis par le président de la République et son gouvernement pour venir à bout de la fièvre Ebola.

 

DÉCLARATION« J’ai appris par les médias, la déclaration de l’Opposition Républicaine faisant appel à l’observation d’une journée ville morte, le jeudi, 2 avril 2015.

Prenant acte de cette déclaration, j’invite l’ensemble des citoyens de la ville de Conakry à garder la sérénité et avoir à l’idée et de façon constante, le souci permanent de la paix et de l’unité nationale, gages certains de notre développement et notre épanouissement.

Par les efforts du gouvernement et l’appui de la communauté internationale, nous sommes en train de vaincre l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola. Pour cela, j’exhorte tous les acteurs politiques, sociaux, économiques et sanitaires à un engagement plus accru pour l’exécution de l’urgence sanitaire renforcée déclarée par le Chef de l’Etat.


En ce moment, toutes les réflexions sont orientées vers la reprise totale des activités et la relance de notre économie après Ebola sous le leadership éclairé de son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, le Pr. Alpha Condé.

Dieu merci, le chronogramme des élections vient d’être publié. Et à la date du 11 octobre 2015, les Guinéens sont invités aux urnes pour l’élection présidentielle, conformément à la constitution de notre pays et selon la CENI.

Le 02 avril 2015, j’invite l’ensemble des citoyennes et citoyens de la ville de Conakry à vaquer librement à leurs affaires habituelles et je rassure que les dispositions sont prises pour assurer la sécurité de tous dans le respect des libertés fondamentales.

Je vous remercie ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*