lundi , 22 octobre 2018

Au Sénégal, l’ex-président malien ATT interrogé sur un fonds libyen

L’ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré (dit «ATT»), réfugié au Sénégal avec sa famille depuis sa chute en 2012, a été auditionné par la Division des investigations criminelles (DIC), en présence de deux magistrats français. C’était mardi dernier, le 24 mars, mais on l’apprend seulement maintenant. Au centre de l’enquête : l’affaire de l’éventuel financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

D’après nos informations, Amadou Toumani Touré a été interrogé comme simple témoin. La Division des investigations criminelles (DIC) de la police judiciaire du Sénégal, exécutait une commission rogatoire internationale de la justice française. Deux juges d’instruction du tribunal de grande instance de Paris étaient présents lors de l’audition qui aurait duré une demi-journée.

L’enquête sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy de 2007 passe donc par Dakar où vit l’ancien président malien. Amadou Toumani Touré était très proche de l’ancien leader libyen Mouammar Kadhafi, et c’est l’un de ses conseillers spéciaux, le Malien Amadou Cheikh Bani Kanté, qui coordonnait le LAP, fonds d’investissement libyen au Mali. C’est ce fonds qui aurait servi à financer la campagne de Nicolas Sarkozy, selon d’autres témoins déjà entendus par les juges français. A supposer, bien sûr, que ce financement libyen ait vraiment eu lieu.

Selon une source sérieuse, Amadou Toumani Touré ne devrait pas être interrogé de nouveau, ni faire l’objet d’une poursuite quelconque parce qu’il a « juste été entendu comme simple témoin », insiste cette source. Les deux magistrats français sont repartis à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*