mardi , 7 juillet 2020

Guinée : le président Alpha Condé ne serre plus la main à quelqu’un

Pour booster la lutte contre la fièvre Ebola qui fait des ravages en Afrique de l’Ouest le président guinéen Alpha Condé dit avoir arrêté de serrer la main à ses visiteurs.

 

« Moi, je ne salue plus », a affirmé mardi le chef de l’Etat guinéen lors d’une conférence de presse qu’il animait à la Présidence de la République.

 

Et si le président Alpha Condé dit s’en passer des poignées de mains, une des valeurs africaines, c’est bien parce que selon lui la fièvre Ebola continue de sévir dans son pays.

« Ebola n’est pas finie, nous sommes à une étape extrêmement délicate dans la gestion de cette épidémie », rappelle-t-il, en faisant allusion à la résurgence de la maladie dans la région de la Basse Côte où de nombreuses localités opposent toujours des résistances.

Condé souhaite l’implication de tous les guinéens dans le combat contre Ebola pour vaincre la maladie dans un mois.

« Il est important qu’on mette fin à Ebola d’ici mi-avril », souligne-t-il avec insistance. « Nous avons besoin de dix fois plus d’efforts qu’avant ».

Selon le président guinéen la situation d’Ebola en Guinée risque de s’aggraver si ses concitoyens ne prennent pas de précautions. Pour lui, la lutte contre la fièvre hémorragique doit désormais se focaliser sur les personnes contacts et celles qui sont infectées, mais aussi sur la sensibilisation des populations.

« Il est vraiment important qu’on renforce les mesures de prévention. C’est pourquoi moi je ne salue plus », ajoute-t-il.

 

Par Mamady Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*