jeudi , 23 mai 2019

La Guinée veut vacciner 20 000 personnes contre Ebola

Dans le cadre des essais vaccinaux entamés début mars en Guinée les autorités ciblent 20 000 personnes, selon les informations divulguées mardi par le Coordinateur national de la Cellule de riposte contre Ebola.

 

En attendant la conclusion de tests déjà effectués,  la Coordination nationale de riposte à Ebola projette de passer désormais à une nouvelle étape. Ainsi, après les officiels et le personnel des Nations-Unies qui se sont portés volontaires, elle cible les médecins dont plus de 105 sont déjà morts d’Ebola. Après ces personnes de première ligne dans la lutte contre la fièvre mortelle, la campagne de vaccination va toucher les contacts.

 

« On a fini de vacciner certains volontaires et dans les jours qui viennent nous allons vacciner le personnel de santé pour diminuer la propagation. Et après, nous allons vacciner les contacts qui sont susceptibles d’être infectés », affirme le Dr Sakoba Kéita, chef de la Coordination.

 

Toutefois, en raison de la persistance de la maladie en Basse Côte, le Professeur Réné Migliani, conseiller à la Coordination contre Ebola appelle à plus de vigilance et au respect des mesures préventives comme le lavage des mains. « Les vaccins sont des essais vaccinaux destinés à vérifier si ces vaccins sont efficaces. Cela ne veut pas dire que ceux qui sont vaccinés sont surement protégés. On ne le sait pas encore ».

 

Par Elie Ougna

————

Note : Photo, MSF-Guinée


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*