lundi , 10 août 2020
Flash info

Report « sine die » de la conférence de presse de l’opposition

L’opposition guinéenne a reporté lundi à « une date ultérieure » sa conférence de presse qu’elle devait animer, a-t-on appris de source proche du groupe.

 

Aucune raison officielle n’était immédiatement disponible pour justifier ce report inattendu. Plusieurs leaders de partis avaient pourtant rallier la Maison de la Presse de Guinée où la conférence de presse devait avoir lieu. Baïdy Aribot de l’Union des Forces Républicaines, Mouctar Diallo du parti Nouvelles Forces Démocratiques, Thierno Saïdou Bayo du Parti Socialiste, étaient déjà dans la cour de la MDP. Des diplomates de l’ambassade des États-Unis en Guinée qui ne voulaient se contenter d’un simple compte-rendu étaient aussi là.

A 11h00, alors que la conférence de presse devait démarrer, des indiscrétions confiaient déjà à Kaloumpresse.com que le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo rentré la veille d’un séjour dakarois n’était pas disponible pour une conférence de presse. Et puis, après une demi-heure d’attente, l’annonce est tombée. La conférence de presse au cours de laquelle les opposants au régime Condé devaient aborder la situation « socio-politique de la Guinée  » est reportée sine die. Les présidents de partis ayant fait le déplacement ne maîtrisaient pas avec exactitude les raisons du report.

Des informations glanées ça et là soulignent avec insistance que la conférence a été reportée en raison des tensions internes entre les partis de l’opposition. Les partis, semblent-ils, ont préféré se donner du temps pour réfléchir et mieux peaufiner la stratégie à mettre en place. L’autre facteur non négligeable qui serait à l’origine de ce report, selon nos sources, est que certains commissaires de la CENI et bien d’autres députés de partis d’opposition n’entendent pas boycotter la Commission électorale ou l’Assemblée nationale comme l’avancent les principaux ténors de l’opposition.

« Il y a de petits réglages en interne », a confié le député et président des NFD, Mouctar Diallo.

En temps normal, le report d’une conférence de presse de l’opposition, fut-elle annoncée 48h à l’avance, pouvait passer inaperçu. Mais celui-ci intervient au moment où le groupe menace de boycotter les travaux de la CENI et de l’Assemblée nationale, surtout à la veille d’une autre conférence de presse animée cette fois par Alpha Condé. C’est pourquoi chacun y va de ses commentaires à Conakry, selon son bord politique.


Par Elie Ougna

+224 622 85 68 59

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*