dimanche , 20 octobre 2019

CENI : le départ des commissaires de l’opposition pas d’actualité

L’annonce de l’élection présidentielle avant les communales par la Commission électorale a été accueillie avec désapprobation au sein de l’opposition guinéenne où certains leaders ont vite fait de brandir la menace de boycott du parlement et de l’institution électorale.

Si au niveau de l’Assemblée nationale la suspension des travaux de l’opposition pourrait être effective dans les jours qui viennent, il convient de rappeler qu’à la CENI, les commissaires désignés par l’opposition écartent cette hypothèse pour le moment. Pour eux, la démission ne sera qu’une décision de dernier ressort.

« Pour ce qui concerne notre démission de la CENI, nous sommes en train de lutter, la politique de la chaise vide n’a jamais été une bonne chose. Nous, nous disons qu’il faut rester au sein de l’institution pour s’imprégner des réalités car si on ne partait pas à Kindia, on n’allait pas se rendre compte de ce qui se passait. Mais, si nous constatons que nous sommes en train de trahir la population, nous n’hésiterons pas à quitter si cela devait être nécessaire. Nous n’allons pas accepter une décision qui va nous rattraper à l’avenir », a indiqué Hadja Biya Diallo, vice-présidente de la CENI et commissaire désignée par l’UFDG.

S’agissant toujours de leur démission, elle a promis d’informer l’opinion le moment venu. « Quand ce moment viendra, vous saurez si nous allons démissionner ou pas. Mais, ce n’est pas maintenant qu’on va décider. Si nous sommes  là, c’est pour vous éclairer. Pour dire ce qui se passe ».

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*