mercredi , 18 septembre 2019

Elle fuit l’île de Kito par crainte d’Ebola et meurt à Conakry de cette maladie

Un contact qui s’est soustrait des contrôles d’Ebola sur l’ile de Kito pour venir se fondre dans la masse à Conakry est finalement mort de cette maladie, selon les informations reçues par Kaloumpresse.com.

 

Ce contact, une femme dont l’identité ne nous a pas été révélée a disparu de de Kito dans la préfecture de Boffa alors qu’elle était placée sous contrôles réguliers, selon une source proche de la Coordination nationale de la riposte à Ebola. Arrivée à Conakry, elle aurait résidé à Gbessia et à Ratoma où elle est décédée. Les résultats de ses prélèvements se sont avérés positifs.

 

Le suivi des contacts est plus grand défi auquel les acteurs de la lutte contre la fièvre Ebola sont présentement confronté.

 

La coordination nationale de riposte à Ebola indique que 2.170 décès confirmés, probables et suspects ont été enregistrés en Guinée à la date du 8 mars. A cette même date, 38 personnes dont 23 confirmées positives à Ebola étaient hospitalisées dans les centres de traitement à travers le pays. Environ 1.692 contacts étaient suivis.

 

Par Sériane Théa

+224 322 85 68 59

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*