vendredi , 13 décembre 2019

Chronogramme électoral:  »les deux élections peuvent se faire en 2015 », affirme Hadja Biya Diallo

Au lendemain de la sortie de certains commissaires de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) justifiant l’impossibilité de tenir les deux élections communales et présidentielles en 2015, un autre groupe, issu des rangs de l’opposition a  balayé d’un revers de la main, cette thèse.

Ce vendredi, en conférence de presse, Hadja Fatoumata Biya Diallo, vice-présidente, et Hadja Fatoumata Fafa Baldé, directrice adjointe, département transparence de l’institution, ont martelé que le calendrier de la ceni durant toute l’année prévoyait la tenue des deux élections en 2015.

‘’Techniquement, selon le travail de la CENI à Kindia, les deux élections peuvent se faire durant l‘année 2015. Il est important qu’on le sache et que notre travail technique ait démontré que les deux élections peuvent se faire cette  année. Et notre institution était dans cette logique durant toute l’année’’, a affirmé la vice-présidente.

Hadja Biya Diallo dit pas comprendre, qu’’’au dernier moment, qu’on nous sorte des choses pour dire que ce n’est pas possible. Pour nous, il n’y a pas de doute que cette décision-là ne vient pas à l’intérieur de notre institution’’.

Dans le même ordre d’idée, Mme Baldé assène : ‘’ à kindia, on a mis une commission en place pour travailler et sortir deux chronogrammes. Un pour la présidentielle et un autre pour les communales. Elle a déroulé les présidentielles parce qu’il y a la société Gemalto qui est là et qui a un chronogramme calé, puisque l’année 2015 est une année présidentielle. Mais, quand on attaqué le chronogramme des communales, ils sont allés jusqu’à un point, malheureusement, le blocage a été basé sur des positions, pas sur un travail technique’’.

Elle rappelle toutefois qu’à la retraite de la ceni à Kindia, ‘’il était évident et clair que notre travail devait être uniquement accès à  faire le chronogramme des élections communales avant celui des présidentielles. Mais malheureusement, force est de constater que le mode opératoire de la CENI a été en total contradiction avec toute déontologie de gestion des élections digne de nom’’.

 

 

Par Aliou Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*