dimanche , 21 octobre 2018

Junior, présumé grand bandit:  » pour réclamer des budgets à l’Etat, les chefs de la police et de la gendarmerie poussent les bandits dans la rue »

Considéré comme l’un des plus grands bandits de la Guinée, Mohamed « Junior » Diallo, récemment arrêté à N’Zérékoré, au sud de la Guinée, et transféré à la Maison centrale de Conakry par avion, a finalement brisé le silence.

Depuis sa cellule, Junior a confié à Guineenews qu’il n’a rien à voir avec l’assassinat de Madame Aissatou Boiro, ex-directrice nationale du trésor public, assassinée en novembre 2012 en banlieue de Conakry.

Pour Junior, les vrais coupables du banditisme et de la criminalité en Guinée ne sont pas ailleurs mais au sein de la police et de la Gendarmerie, pilotées respectivement par Mohamed Gharé et le général Ibrahima Badé.

« Ce sont les chefs de la police et de la gendarmerie même qui poussent les bandits dans la rue pour qu’ils puissent réclamer des budgets à l’Etat. On prend des bandits aujourd’hui et deux ou trois semaines après, vous les retrouvez dehors. », révèle Junior ajoutant que sa vie est en danger.

« Je crains pour ma sécurité parce que je suis le seul à connaître le secret de la sécurité guinéenne. Je suis le seul qui peut dévoiler comment la police et la gendarmerie travaillent parce que ce sont eux qui sèment la terreur à Conakry », tonne Junior.

 

Source : Mediaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*