mardi , 21 mai 2019

Baisse du prix du carburant : Yamoussa Touré de la Cosatreg se défoule

Le Secrétaire général de la Confédération Syndicale Autonome des Travailleurs et Retraités de Guinée (Cosatreg) estime que le passage du prix du carburant à la pompe de 9000 à 8000 est un non évènement.

 

Selon Yamoussa Touré qui s’exprimait ce matin sur radio Djigui, le gouvernement aurait dû fixer le prix du litre à 6000 francs. Un prix que l’unité d’action syndicale, le groupe dont sa centrale syndicale fait partie réclame depuis des semaines.

 

« C’est un non évènement », a affirmé l’ancien membre de la CNTG.

 

Pour Touré, Amadou Diallo de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée qui a mené les négociations jusqu’à aboutir au prix de 8000 francs guinéens est à la solde du pouvoir et ne peux donc être crédible comme certains peuvent l’imaginer.

 

L’Unité d’Action Syndicale menace de déclencher une grève de 48h à partir du vendredi 6 mars si le gouvernement ne fixe pas le litre du carburant à 6000 francs guinéens.

 

Le seul hic dans cette menace est que la grève risque de se dérouler un weekend.

 

Par Elie Ougna

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*