samedi , 14 décembre 2019

L’opposition veut les élections communales d’abord

Dans les rangs de l’opposition radicale on évoque déjà l’idée de s’opposer énergiquement à tout plan de la Commission électorale nationale indépendante qui ne prévoit pas d’élections communales et communautaires cette année.

 

Selon les leaders de l’opposition « républicaine » il n’est pas question d’aller à un scrutin présidentiel avec les délégations spéciales mises en place dans les communes. Le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, qui s’exprimait devant ses militants samedi dernier au siège de son parti a prévenu. Il faudra organiser les élections locales d’abord.  La présidentielle ensuite.  Il a appelé ses militants à rester mobiliser pour montrer à Alpha Condé que le peuple n’est pas d’accord avec son plan.

 

Le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla pour sa part a confié à la presse que la Commission électorale nationale peut bien organiser le scrutin communal en mars. Il s’appuie entre autres sur l’existence d’une nouvelle cartographie électorale déjà réalisée par la CENI.

 

Par Mamady Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*