vendredi , 13 décembre 2019

Le prix du carburant en baisse à 8000 GNF dès ce dimanche

Les autorités gouvernementales guinéennes et le mouvement syndical se sont accordés samedi à Conakry pour la baisse du prix du carburant à la pompe à 8000 GNF. L’accord entre en vigueur à compter du 1er mars 2015, selon Louis Mbemba Soumah, secrétaire général de l’union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG).

En  janvier dernier, l’inter-central syndical CNTG-USTG élargi à 5 autres organisations syndicales avaient entamé une grève générale illimitée, avec à la tête des revendications, la baisse du prix du litre du carburant à la pompe.

Après 48 heures de grève, les autorités avaient procédé à une réduction du prix. Le litre est passé de 10. 000 à 9000 GNF. Une réduction jugée insuffisante et  »insignifiante » par rapport à la baisse du prix du baril sur le marché mondial.
De leur côté, la Confédération syndicale des travailleurs et retraités de Guinée (COSATREG), l’organisation nationale des syndicats libres de Guinée (ONSLG), et la CGFOG, rassemblées au sein de l’appellation « l’Unité d’Action Syndicale » exigent du gouvernement la baisse du prix du litre du carburant à la pompe à 6000 GNF contre 9000 francs guinéens actuellement.

Par conséquent, elles veulent déclencher un mouvement de « grève d’avertissement » à compter du vendredi 6 mars sur l’ensemble du territoire national.
A ce jour, le cours du baril de pétrole en dollars sur le marché international est de 49.55 dollars.

Par Aliou  Diallo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*