dimanche , 19 mai 2019

Me Wade révèle : « Macky Sall est un descendant d’esclaves. Ses parents mangeaient des bébés. S’il fait appel à l’armée, je ferai pareil »

Face à la presse dans sa résidence à Fann, l’ancien président sénégalais Me Abdoulaye Wade s’est violemment attaqué à son successeur Macky Sall. Parlant du chef de l’Etat, il déclare : « c’est un descendant d’esclaves. Les villageois l’ont sorti de là-bas. Il n’était pas sorcier, mais ses parents étaient anthropophages (pratique qui consiste à consommer de la chair humaine. Il s’agit d’une forme de cannibalisme mais qui concerne exclusivement l’espèce humaine).

Ses parents mangeaient des bébés et on les a chassés du village. C’est progressivement qu’ils ont commencé à fréquenter les êtres humains normalement. Vous savez si un enfant est impoli, il entendra conter les circonstances de la circoncision de son père.

 

C’est à dire que tu entendras des vérités que tu n’aurais pas voulu entendre. On aurait pu vivre jusqu’à la fin du temps sans que personne ne soit au courant, mais je le dis. S’il veut, il peut m’enfermer mais c’est ça la vérité. Ceux qui sont propriétaires de la famille de Macky Sall sont toujours là, vivants. Il sait que c’est leur esclave. Je le dis et je l’assume parce qu’on ne peut pas toujours cacher les vérités. Cette insolence de Macky Sall est incompréhensible.

 

Il faut l’arrêter, car on dit que c’est la force qui arrête la force, alors il faut l’arrêter par la force. Vous pouvez accepter vous les sénégalais qu’il soit au dessus de vous, mais moi, jamais je n’accepterai que Macky Sall soit au dessus de moi. Jamais mon fils Karim n’acceptera que Macky Sall soit au dessus de lui. On serait dans d’autres situations, je l’aurai vendu en tant qu’esclave.

 

On espérait ne pas en arriver là, mais je vous le dis, plus il avancera, plus j’avancerai. Tant que je vivrai, je ne le laisserai faire. Ne nous en faites pas, il ne se passera rien. Macky Sall n’a pas d’éléments dans l’armée. Si toutefois il fait appel à l’armée, je ferai pareil et on verra. Je vous remercie pour votre disponibilité et vous félicite pour le travail que vous faites « .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*