mercredi , 26 juin 2019

Chantiers de pavage de chaussées à Conakry: sur les pas du ministre Moustapha Naïté

Dans le souci de s’enquérir de l’avancement des travaux de pavage de chaussées, de bordures et trottoirs de la rue recemment lancés par le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, Moustapha Naïté, accompagné du directeur général de l’agence guinéenne d’exécution des travaux d’intérêt public pour l’emploi (AGETIPE), Mohamed Lamine Touré et de plusieurs autres cadres impliqués dans la gestion du projet, a visité hier samedi 14 février, les différents chantiers dudit projet à Conakry.

Ce périple du ministre et sa suite a commencé dans la commune de Kaloum où les travaux évoluent dans les quartiers Téménetaye, Sans fils et Tombo. De là, le cortège s’est rendu à Matoto où une ruelle du quartier Yimbayah est concernée par le projet avant de se rendre au quartier Gomboyah (Manéyah) pour visiter les installations de deux unités de production des bordures et des pavés.

Le message du ministre à l’endroit des entreprises concernées a été essentiellement axé sur l’accélération des travaux pour le plus grand bonheur des populations. Il a en outre mis l’accent sur l’utilisation des jeunes qui sont, selon lui, les premiers bénéficiaires de ce projet présidentiel. Pour lui, la main d’œuvre doit être valorisée partout où ce projet évolue.

Au terme de cette visite de terrain, le ministre Naité s’est dit heureux et satisfait de voir les travaux évolués.

« Comme vous le savez, c’est un projet initié par le Président de la République pour favoriser l’accès des jeunes à l’emploi dans notre pays. Aujourd’hui, nous avons privilégié les travaux à haute intensité de main d’œuvre pour faire en sorte que beaucoup de jeunes puissent avoir une opportunité d’avoir un emploi. Le 31 décembre dernier, le Président de la République a fait la pose de la première pierre à Kaloum pour un projet de pavage de cinq mille mètres carrés », dira t-il. Et de renchérir : « Et comme il se doit, nous sommes entrain de suivre aujourd’hui des travaux qui ont déjà démarré et qui doivent duré en principe huit semaines. Nous avons fait la visite des différents sites et nous avons constaté le choix de la main d’œuvre locale des jeunes qui sont entrain de travailler sur ces différents sites. Nous sommes satisfaits de l’évolution des chantiers tout en espérant que les différents groupements qui ont eu cette opportunité puissent respecter le délai ».

Quant aux jeunes qui travaillent au niveau de ces différents chantiers, ils se disent déterminés et s’engagent à poursuivre les travaux. Car, estiment-ils, ces genres de projet en faveur des jeunes doivent se multiplier.

« Je suis là presque tous les jours pour travailler afin d’avoir de l’argent pour faire face aux besoins de ma petite famille. Et Dieu merci parce que j’arrive à gagner un peu. Je remercie le gouvernement pour la prise de cette initiative en faveur des jeunes que nous sommes », se rejouit Thomas Toundoufeindouno.

A rappeler que cette première phase de ce programme pilote de pavage des chaussées et trottoirs avec la main d’œuvre (HIMO) est financé par le budget national de développement (BND).

Youssouf Hawa Keita

Produit par mediaguinee.com, partenaire de kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*