mardi , 19 novembre 2019

Guinée : le médicament contre Ebola ne sera pas disponible dans les pharmacies

La Guinée et l’institut français Inserm vont expérimenter le médicament Favipiravir ou Avigan testé sur des malades d’Ebola dans trois nouveaux centres de traitement en plus de ceux de Guéckédou et N’Zérékoré préalablement choisis.

 

Les sites d’expérimentation du médicament Avigan s’élargissent en Guinée. En raison de l’espoir suscité par les premiers traitements, les autorités guinéennes et l’institut Inserm ont décidé d’étendre le traitement aux centres de Coyah, Conakry et Forécariah.

 

Ce médicament antiviral japonnais sera utilisé uniquement dans les centres de traitement et non dans les hôpitaux ordinaires du pays. « Aucune pharmacie ne pourra détenir ou commercialiser ce produit qui reste dans le cadre d’Ebola’’, prévient le Coordinateur national de riposte à Ebola, le Dr Sakoba Kéita.

 

 

« Le nombre de patient qui a pris ce produit n’est pas suffisant pour faire une déclaration publicitaire,  mais grâce aux chercheurs nous avons l’espoir que cette molécule pourra augmenter le taux de survie », espère Kéita.

 

Le Favipiravir ou Avigan était expérimenté dans les deux premiers centres depuis mi-décembre. Il est administré par voie orale.

 

Selon le Pr Yves Lévy, PDG d’Inserm, 79 patients ont donné leur accord et accepté de signer un document avant l’expérimentation du produit sur eux. Un seul malade y a opposé un refus catégorique.

 

Par Elie Ougna


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*