jeudi , 18 octobre 2018

Rapatriement des Guinéens de l’Angola par vagues

Suite à la vague d’arrestations effectuée récemment en Angola, plusieurs guinéens sont en train d’être rapatriés à Conakry. Cette fois, ils étaient dix neuf guinéens (19) à regagner, le week-end dernier, la Guinée.

Rencontrés à l’Aéroport International Conakry-Gbessia, des rapatriés affirment être victimes de tortures et d’exactions dans les prisons de la part de la Police angolaise.

Les Guinéens vivant en Angola ne semblent plus vivre dans la tranquillité. En trois jours, 44 Guinéens viennent d’être rapatriés pour séjour illégal.

Un nombre différent des 54 autres, a été débarqué la semaine dernière. Ces rapatriés ont connu différentes manières d’interpellation dans le pays hôte.

Mariame Barry a été interpellée alors qu’elle revenait de la Mosquée après la prière du vendredi 19 janvier 2015. Ceci, dit-elle, après avoir passé un an à Luanda auprès de son mari.

En larmes, la jeune dame affirme pourtant présenter son passeport en cours de validité. La police du pays hôte se préoccupe peu de la date et la conduit en prison pour être ensuite rapatriée.

AGP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*