vendredi , 15 novembre 2019

Coyah : les déguerpis se remuent encore

Elles sont plus de 200 familles déguerpies sur les emprises de la Route Nationale Numéro1 (RN1), Dabompa-Coyah via Km36, aux fins d’élargissement de cette voie pour permettre une fluidité du trafic.Si certaines déguerpies de Km36 à Coyah ont pu avoir des frais de dédommagement, d’autres attendent encore. C’est le cas de 79 autres familles.

Dans un mémorandum adressé au Ministère en charge des Travaux Publics, il est exprimé trois états de faits : les familles ayant perçues un montant inférieur aux dégâts causés sur leurs  bâtiments, les familles recensées mais n’ayant rien perçu et celles complètement omises alors qu’elles ont enregistré des dégâts.

Quant aux déguerpies sur les emprises Dabompa-km36, depuis 2 ans déjà, elles attendent en vain.

Autres sujets évoqués, les bâtiments administratifs démolis dont les montants ont été perçus par les ministères de tutelle, sont aujourd’hui en ruines et abandonnés. D’où la confection d’une banderole, lundi 26 janvier sur laquelle s’est écrit : ‘’Personnes victimes des dommages de la nationale Dabompa- Km36, tout comme au chef-lieu de la Commune Urbaine (CU) de Coyah’’.

Le ministre des Travaux Publics, Mohamed Traoré et celui délégué à la Défense Nationale, Me Abdoul Kabèlè Camara ont promis de poser le problème au Conseil du gouvernement en vue de corriger les anomalies exprimées et constatées.

(Avec AGP)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*