mercredi , 30 septembre 2020

Mines : un comité pour accélérer les procédures administratives

Le président Alpha Condé a crée mercredi 14 janvier un Comité interministériel qui aura pour mission de « faciliter et d’accélérer les procédures administratives requises pour la mise en œuvre efficace et rapide des projets miniers intégrés ».

 

Selon les dispositions du décret présidentiel qui annonce la création de ce comité, sont considérés comme projets miniers intégrés les projets comportant des mines et des infrastructures auxiliaires de grandes envergures. Et dont les investissements sont estimés à 1 milliard de dollars, voire plus.

 

« Le mandat du Comité interministériel de suivi des projets miniers intégrés et de toutes les structures qui en découle est limité à la phase de développement », précise le décret.

 

Le CISPMI est présidé par le ministre des Mines et de la Géologie.  Il est secondé par les ministres en charges de l’Économie et des Transports. « Le CISPMI peut faire appel à tout département ministériel ou structure de administration dans le cadre de la réalisation de sa mission. Il peut faire également appel à l’expertise interne ».

 

Enfin, le mandat du Comité interministériel de suivi des projets miniers intégrés dispose d’une structure d’appui appelée « Comité technique ». Celui-ci est compos entre autre du Conseiller à la Présidence chargé des questions minières, du Conseiller chargé du Bureau de suivi et de la stratégie à la Présidence et du Conseiller à la Primature en charge des questions minières.

 

Par Elie Ougna

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*