samedi , 15 décembre 2018

Acte de pillages après le meeting : le Parquet de Dixinn à l’offensive

Les actes de vandalisme après le meeting de l’opposition guinéenne, tenu le mardi 7 janvier 2015, ne resteront pas ‘’impunis’’, selon le Procureur de la République près du tribunal de première instance de Dixinn, Sidy Souleymane Ndiaye.

Dans une déclaration lue sur les antennes des médias publics hier soir, le procureur de la République près du tribunal de Dixinn indique qu’à l’issue de la rencontre organisée par les opposants, ‘’des individus se sont attaqués aux forces de l’ordre en utilisant des armes, fusil calibre 12, des pierres ayant occasionné des blessures graves sur la personne des certains agents de la force publique’’.

D’après le parquet, ‘’ces agissements sont constitutifs de violences en vers les dépositaires de la force publique, de coups et blessures volontaires, faits prévus et punis par les dispositions des articles 231 et 295 du code pénale’’.

Aussitôt informé, sans désemparer, ‘’le procureur de la République a fait ouvrir une information judiciaire pour les chefs d’infractions visées’’. Ce, en vue de l’interpellation de ‘’tous individus ayant participé à la commission desdites infractions’’. M. Ndiaye assure que le dossier de ladite enquête et les suspects ont été déférés au parquet de Dixinn jeudi 8 janvier.

Toutefois assure-t-il à l’opinion publique nationale et internationale,  que ladite procédure sera menée dans le ‘’strict respect des dispositions légales’’.

‘’Toute violation de l’ordre publique par quiconque sera poursuivie et sanctionnée conformément à la loi’’, a conclu le Procureur de la République près du tribunal de première instance de Dixinn.

Par Aliou BM Diallo
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*