mercredi , 18 septembre 2019
Flash info

Ebola-Dubréka : plus de 30 décès et 75 cas confirmés

La préfecture de Dubréka située au nord-ouest du pays devient l’une des localités la plus touchée par l’épidémie à virus Ebola. A la date du 7 janvier 2015, 37 décès, 75 cas confirmés et 358 cas contacts sont recensés dans le Bouramaya, selon une source sanitaire.

Hier mardi, une équipe de la croix rouge locale partie pour l’enterrement sécurisé d’une mort communautaire, a été victime d’attaque par des citoyens réticents en l’existence de la maladie.
Cet autre acte a été enregistré dans la localité de Moussaya dans la commune rurale de Tanéné (Dubréka).

La coordinatrice locale de la Croix Rouge, le Dr Salimatou Bah a expliqué que les populations de la localité ont attendu que l’équipe sanitaire rentre dans la zone avant de barricader la route, l’empêchant de tout mouvement.

‘’Ils se sont appelés au téléphone pour nous encercler. Ils nous ont lapidés. Seul Dieu sait comment nous avons pu nous échapper à ces agresseurs. Car notre voiture porte des traces des projectiles’’, a-t-elle raconté.

Craignant les attaques qui se multiplient contre les équipes sanitaires chargées de sécuriser les cas confirmés d’Ebola, Mme Bah informe que les membres de son équipe disent qu’ils ne participeront ‘’plus à l’enterrement faute de sécurité’’.

‘’Si on n’est pas sécurisé, on est obligé de les laisser avec leur corps’’, a ajouté la coordinatrice, prévenant qu’elle ne peut pas sa vie, la vie de ses enfants et celle des enfants d’autrui.  ‘’Si la sécurité de mes enfants n’est pas assurée, je ne suis plus prête à sacrifier leur vie’’, a prévenu e Dr Salimatou Bah.


Par Aliou BM Diallo
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*