mercredi , 21 août 2019

Gouvernance : Alpha Condé et la patate chaude

Dur, dur pour les autorités guinéennes. L’année 2015 s’annonce plus difficile que prévue. Moins d’une semaine avant l’entame du premier mois, le pouvoir d’Alpha Condé reste ‘’acculé’’ par deux patates chaudes entre les mains.

L’une par la grève générale illimitée des syndicats qui commence ce lundi, et l’autre, par les réclamations d’une opposition implacable, qui entend organiser un meeting ‘’géant le 7 janvier’’ sur l’esplanade du stade du 28 septembre de Conakry.

Avec les syndicats, le pouvoir a engagé des pourparlers afin d’obtenir un compromis sur les différentes réclamations, mais, selon des sources proches des forces syndicales, ‘’aucun engament n’a été obtenu avec le gouvernement’’. En clair, la grève reste maintenue sur l’étendue du territoire national.

‘’Jusqu’à preuve de contraire, nous n’avons pas eu un point d’entente avec le gouvernement. On est en train de rédiger un communiqué invitant lundi 5 janvier, les travailleurs à une Assemblée générale à la bourse du travail à partir de 10 heures. Pour le moment, le mot d’ordre de grève demeure maintenu’’, nous a expliqué un syndicaliste qui sortait du palais Sékoutoureah.

Un autre, joint par téléphone, renchérit : ‘’pour le moment, il n’y a pas d’engagement et le mot d’ordre est maintenu. On aura une rencontre demain à la bouse avec les travailleurs’’.

Côté gouvernement, nos nombreuses tentatives à avoir le porte-parole, Damantang Albert Camara sont restées vaines.
L’opposition guinéenne, quant à elle, organise ce lundi, une conférence de presse, 48 heures avant son meeting. Ce, pour expliquer à l’opinion la situation qui prévaut dans le pays.

Par Aliou BM Diallo
+224 622 25 45 64

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*