vendredi , 6 décembre 2019

Échec des négociations syndicales, l’offre de 30% rejetée

La grève générale illimitée déclenchée par six centrales syndicales lundi devrait se poursuivre mardi en raison de l’échec des négociations engagées par le gouvernement.

 

A l’issue d’une Assemblée générale extraordinaire tenue lundi à la Bourse du Travail, le secrétaire général de la CNTG, Amadou Diallo, a appelé les citoyens à observer le calme pendant le débrayage.

« La grève ne veut pas dire aller dans la rue, c’est de rester à la maison sans empêcher ceux qui veulent travailler de se rendre à leurs lieux de travail », a dit le patron de la CNTG.

« Nous vous demandons de rester à la maison et observer une certaine discipline afin d’obtenir des résultats positifs relatifs à vos différentes revendications », a-t-il ajouté.

Tout porte à croire que les négociations se sont corsées au niveau de l’augmentation des salaires exigée par les syndicats.

A la revendication de 300% avancée par les syndicalistes, le gouvernement a proposé 30% d’augmentation graduelles à compter du 1er juillet.

Le syndicat qui exige aussi que la nouvelle grille salariales rentre en vigueur à compter de ce mois de janvier est resté inflexible aussi sur la baisse du prix du carburant à la pompe.

« Obligatoirement, il faut que le prix du carburant baisse. Pour le moment, les négociations et la grève continuent », a affirmé Amadou Diallo.

Aliou BM Diallo

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*