jeudi , 21 mars 2019

Coopération Internationale : bilan 2014 très reluisant en dépit d’Ebola

Frappée de plein fouet par la fièvre hémorragique à virus Ebola, la Guinée pu tout de même enregistrer un résultat largement positif dans le domaine de la coopération internationale.

Les résultats obtenus en 2014 par le ministère de la Coopération internationale sont importants.  En dépit du virus Ebola, la Guinée a décroché deux postes de juge à la Cour de justice de la CEDEAO et le poste de Commissaire aux Mines et à l’Energie de la même organisation sous-régionale.

Le pays a aussi abrité  en mai, le 23è Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union du Fleuve  Mano qui  a porté président Alpha Condé à la présidence en exercice de l’Union.

En plus de ce volet diplomatique, selon le ministre de la Coopération, le Dr Koutoub Moustapha Sanoh (photo), la Guinée a pu négocier et signer, une quarantaine d’accords  et de conventions de financement pour une enveloppe globale de 275 millions de dollars, soit  environ 1 980,54 milliards de francs guinéens. Sur la base des prévisions initiales qui étaient de l’ordre de 350 millions de dollars, on constate ainsi une mobilisation financière à 79%.

« En matière de promotion de la coopération à caractère  économique, culturel  et International entre la Guinée et les partenaires au Développement, explique le Dr Koutoub Moustapha Sanoh, nous avons le suivi  de la mise en œuvre  du plan d’actions de Yokohama issu de la 5éme  conférence  de Tokyo sur le développement en Afrique et des autres engagements internationaux de la Guinée ».

Au titre des dons la Guinée a bénéficié aussi d’importants lots de médicaments et de matériels médicaux, des kits sanitaires dans le cadre de la riposte contre Ebola.

pour la nouvelle année 2015, les perspectives sont également à la hauteur des ambitions, selon le ministre qui mise sur la finalisation des documents de politique de l’aide et de coopération internationale et d’intégration économique africaine, et une mobilisation plus accrue des ressources d’aide  pour le développement.

Le ministère de la Coopération entend procéder à «l’organisation de grandes Commissions Mixtes de coopération et de consultations intergouvernementales, une plus grande ouverture du pays à la coopération sud-sud et triangulaire  avec les pays émergents et la poursuite  des efforts en matière de renforcement des capacités  des cadre du Département et des  autres services de l’Etat ».

L’autre objectif majeur qui occupera l’attention des autorités guinéennes sera la poursuite du processus de préparation  de l’éligibilité de la Guinée du Millenium Challenge Corporation (MCC), amorcé en 2014.

Par Sériane Théa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*