vendredi , 19 avril 2019
Flash info

Le nuage se dissipe entre Dakar et Conakry

Les relations entre le Sénégal et la Guinée, plongées dans une crise depuis la fermeture des frontières sénégalaises pour cause d’Ebola, pourraient revenir à la normale dans les jours qui viennent.

 

Un peu plus de 48h seulement après le coup de fil entre les présidents Macky Sall et Alpha Condé suite au décès de la sœur du N°1 guinéen, et la visite d’une importante délégation sénégalaise conduite par le ministre des Affaires étrangères, Mankeur N’diaye, une autre mission dépêchée par le président Sall est attendu dans la capitale guinéenne.

 

Cette seconde mission dans la capitale guinéenne, conduite par la ministre de la santé, Awa Marie Coll Seck,  discutera avec les autorités de Guinée de l’épidémie, selon nos confrères Le Quotidien.

 

Au cours de son passage à Conakry, Mankeur N’diaye avait rappelé que  les relations entre les deux pays sont des relations « indestructibles ».

 

En réponse, Alpha Condé, avait indiqué à son tour que les relations entre la Guinée et le Sénégal sont des relations historiques extrêmement importantes. Et que les deux pays sont des pays frères. « Nous allons faire de sorte que malgré nos péripéties, nous renforcions nos rapports personnels, les rapports entre les deux gouvernements pour le développement de la sous-région. Parce que, pour ce qui est des rapports entre les peuples, nous n’en n’avons pas besoin parce que ce sont des peuples frères qui ont toujours vécu ensemble et qui continueront à vivre ensemble. Il est extrêmement important que nous nous donnions la main pour le développement de notre région, surtout favoriser l’emploi des jeunes et aussi l’autonomisation des femmes », a-t-il dit.

 

La fermeture des frontières du Sénégal après la déclaration de l’épidémie d’Ebola en Guinée avait donné lieu à une escalade verbale entre les autorités des deux pays. Début novembre, pendant une visite dans la région de Boké, Condé avait lâché la phrase : « Ils nous ferment leurs frontières alors que c’est nous qui les nourrissons. Laissons-les. Ne les insultons pas et ne les en voulons pas. Nous sommes des panafricains. La Guinée a aidé l’Afrique du Sud, Mandela a fait sa formation à Kindia. Nous avons aidé l’Angola, la Guinée Bissau. Et nous continuerons à aider toute l’Afrique ».

 

La visite de la ministre de la santé, Awa Marie Coll Seck pourrait entrainé la réouverture des frontières sénégalaises, selon certaines informations non officielles.


Mamady Fofana

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*