samedi , 23 février 2019

Fraudes dans les Télécoms : l’aveu d’impuissance de l’ARPT

L’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications, ou ARPT, ne peut pas éliminer tous les réseaux de piratage d’appels de téléphonie mobile en Guinée, selon le directeur général de cette institution Moustapha Mamy Diaby.

 

« La fraude existe. Mais on ne peut pas l’arrêter à 100% », a précisé le patron de l’institution de régulation du secteur des postes et télécommunications en Guinée.

 

Diaby s’exprimait pendant une conférence de presse, à Conakry. Il a toutefois réaffirmé l’engagement de l’ARPT de réduire le phénomène de fraudes qui fait que des numéros locaux s’affichent sur les écrans quand on reçoit des appels à l’international. Pour faire face aux fraudeurs qui, vraisemblablement, opèrent en bande mieux organisées et engrangent une part non négligeable des revenus des sociétés de téléphonie, l’Autorité de régulation annonce l’acquisition de nouveaux équipements.

 

La guerre contre ces petits malins se complique aussi avec la libération par la justice de certains prévenus, a en croire la direction générale de l’ARPT.

 

Toutefois l’organe de régulation appelle les citoyens à la vigilance. Il invite à dénoncer toute personne qui se procure par exemple 50 cartes SIM ou achète des cartes de recharge d’une valeur de plusieurs millions de francs guinéens. Il promet enfin 5 millions de francs guinéens et l’anonymat complet à quiconque permettrait de mettre le grappin sur l’un des fraudeurs.

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*