vendredi , 6 décembre 2019

La Guinée cible 4,1% de croissance en 2015 après l’effondrement de son économie

Le gouvernement guinéen veut atteindre un taux de croissance de 4,1% en 2015 selon la Loi de Finances Initiale adoptée le jeudi 18 décembre par l’Assemblée nationale.

 

Comparativement à cette année, 2,4%, marquée par l’effondrement de l’économie en raison de l’épidémie Ebola qui frappe le pays, le gouvernement compte ainsi  réaliser un bond de 1,7% croissance économique.

 

En terme de prévision, le taux d’inflation est sensé baisser à 7,1% contre 9,4% cette année. La Banque centrale veut maintenir le niveau des réserves de change à trois mois d’importation, et stabiliser le taux de change à 7 000 GNF le Dollars US et 9 155 GNF l’Euro, d’après un rapport élaboré par la Commission Finances de l’Assemblée nationale.

 

Selon toujours le budget prévisionnel, les recettes pourraient atteindre 10,869 milliards de francs guinéens. Ces recettes sont constituées en partie d’impôts et taxes sur revenus et bénéfices.

 

Quant aux dépenses, elles devraient se situer aux alentours de 15,068  milliards de francs guinéens. Soit un déficit budgétaire de 4,198 milliards de francs guinéens. « Ce gap sera comblé par d’autres financements à rechercher par le Ministre de l’Economie et des Finances », selon le document.

 

Mais tout porte à croire que la tâche s’annonce difficile eu égard justement à Ebola qui continue de sévir dans le pays.

 

Dans un entretien accordé à la presse vendredi 29 décembre après adoption de ce budget, le ministre d’Etat à l’Economie, Mohamed Diaré, a reconnu que l’année 2015 s’inscrit dans une dynamique à cause de l’existence d’Ebola. ‘’L’évolution de la conjoncture économique en 2015 va dépendre de la fin de Ebola. Si l’économie persiste ça ne sera pas une bonne chose pour l’économie’’, a-t-il prédit.

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*