mardi , 31 mars 2020
Flash info

« L’ONU soutiendra la Guinée jusqu’à l’érradication d’Ebola » : Ban Ki-moon

En visite officielle en Guinée, samedi 20 décembre, le Secrétaire général des Nations-Unies a promis le soutien de la communauté internationale en faveur de la Guinée dans la lutte contre la fièvre Ebola.

 

Arrivé à Conakry dans la matinée, le chef de l’ONU a eu un tête-à-tête avec le président Alpha Condé, puis une réunion élargie à quelques membres du gouvernement et de la Coordination nationale de riposte à Ebola.

 

Ban Ki-moon qui vient d’effectuer une visite similaire Liberia et en Sierra leone a dit être venu en Guinée pour s’adresser directement aux Guinéens.

Il a rassuré de sa disponibilité et de celle de son institution à accompagner la Guinée dans la lutte contre Ebola.

 

« L’Organisation des Nations-Unies vous soutiendra jusqu’à ce que l’épidémie soit enrayée, et que le pays se soit remis de ses effets dévastateurs », a promis Ban Ki-moon.

 

Le patron de l’ONU a loué la détermination des autorités guinéennes, la mobilisation des populations et l’aide des partenaires. Tout engagement qui, selon lui, a permis de freiner « sensiblement » la progression de la maladie dans certaines régions.

 

« Il reste néanmoins beaucoup à faire. Ebola continue de se rependre et constitue un risque sérieux pour tous les Guinéens », a-t-il souligné.

 

Ban Ki-moon a affiché son inquiétude en ce qui concerne la situation en Guinée forestière où, selon lui, « il est inquiétant de constater que le nombre de malades semble s’accroitre ».

 

En compagnie de la directrice générale de l’OMS, Dr Marguerite Chan, le SG de l’ONU a félicité les agents de santés qui lutte pour sauver des vies humaines.

 

Il a invite l’ensemble des acteurs à penser à l’après-Ebola. Car, selon lui, à long terme, cette maladie risque d’avoir des conséquences socio-économiques graves. « Même si notre priorité immédiate est d’arrêter la propagation de la maladie, il n’est pas trop tôt pour commencer à penser au relèvement. Nous devons multiplier les activités visant à rétablir les services sociaux de base, renforcer les services de santé, soutenir l’économique et de façon générale accroitre la résilience du pays », a dit Ban Ki-moon.

 

« L’ONU et moi-même, en tant que Secrétaire général, nous nous engageons à continuer de faire le maximum pour aider la Guinée à sortir de la situation actuelle ».

 

Après l’étape de Conakry, Ban Ki-moon est attendu au Mali.

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*