mercredi , 11 décembre 2019

Petite leçon de « ‘Idi Amin » aux députés sur le port de la cocarde

Les parlementaires guinéens ont porté vendredi pour la première fois la cocarde, non sans déraper. Il aura fallu une intervention du général Aboubacar Sidiki Camara, dit Idi Amin, chef de cabinet au ministère délégué à la Défense, pour expliquer à certains comment s’y prendre.

 

 

Avec un ton respectueux, l’officier supérieur de l’armée a commencé par donner la définition de l’insigne aux couleurs nationales. « Ce que vous portez s’appelle la cocarde. Elle se porte, selon le sens de la langue française, qui s’écrit de la gauche vers la droite ».

 

En ce moment précis, certains élus commencent à remarquer qu’ils ont porté leur ruban de la droite vers la gauche. Mais le général Camara ne se limite pas là. Il explique aussi que les médaille des militaires et autres insignes sont portés toujours à gauche, sur le cœur.Et qu’à ce titre, la cocarde doit passer sur l’épaule droite. « Le symbole le plus important important n’est pas le drapeau, mais le nœud qui se trouve au bout », explique-t-il, pendant que certains députés changent la disposition de leur écharpe.

 

Pour calmer le jeu, le général Aboubacar Sidiki Camara rappelle aux députés qu’ils ne sont pas les seuls à avoir commis l’erreur. Et que le président de la République Alpha Condé avait lui aussi porté à l’envers sa cocarde lors de sa prestation de serment en 2011, suite à une erreur du Grand chancelier. Un mois après, il avait repris toute ses photos officielles.

Mamady Fofana

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*