lundi , 14 octobre 2019

Quand Sidya et Kouyaté préparent l’alternance à leur manière

Lansana Kouyaté et Sidya Touré, respectivement président du PEDN et UFR ont eu un tête-à-tête lundi à Paris. Au menu des échanges, la situation politique en Guinée et naturellement la stratégie visant une alternance démocratique en Guinée en 2015.

 

Pour la deuxième fois en trois mois, les deux leaders politiques d’opposition ont échangé hors du territoire guinéen. Après la rencontre du 2 septembre à Paris, celle du 8 décembre toujours dans la capitale française a insisté sur la dégradation des conditions de vie des guinéens et bien évidemment le virus Ebola.

 

Comme le rapporte son parti, Sidya Touré a affirmé avoir noté avec Lansana Kouyaté,  « beaucoup de désagréments et beaucoup d’inquiétudes » le fait que la Guinée pourrait entrer en récession.

 

« Ensuite, les deux opposants ont intensément discuté de l’opportunité de la mise en place d’une stratégie commune de l’opposition pour aboutir inéluctablement à l’alternance en 2015 », ajoute l’UFR qui précise tout de même que « le but ultime de tout combat politique en Guinée doit être désormais la mise en œuvre de cette stratégie, pour faire en sorte de changer le régime d’Alpha Condé en 2015 ».

 

Les deux présidents de partis ont-ils échangé sur la désignation de Cellou Dalein Diallo comme chef de file de l’opposition guinéenne ? Rien n’est moins sûr. On sait en revanche que Sidya Touré a observé une prudence quant à cette initiative venue d’Alpha Condé.

 

Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*