vendredi , 15 novembre 2019

Hollande à Conakry : ‘’la France est en Guinée pour apporter des moyens financiers »

Arrivé à Conakry, François Hollande déclare  que : ‘’nous avons le devoir de soutenir la Guinée dans la lutte contre Ebola. Demain,  je vais avec vous (Alpha Condé) au Sommet de la Francophonie pour lancer un nouvel appel à la communauté internationale. La France a montré un bel exemple. Nous avons dégagé déjà 100 millions d’euros. Ce que nous pouvons faire au-delà de l’aide matérielle, c’est la vie humaine  qui est la plus significative’’, a annoncé à l’aéroport, François Hollande.

Et de préciser qu’avec des médecins, le directeur de l’Institut Pasteur de Paris, ‘’nous voulons participer à des efforts de recherche pour trouver demain des vaccins pour soigner et prévenir. C’est un beau geste que nous faisons tous ensemble’’.

Le chef d’Etat de l’hexagone ajoute que la ‘’France est en Guinée pour apporter des moyens financiers. Nous sommes ensemble dans cette bataille et c’est très important. La dernière visite d’un président de la République française, je suis avec vous pour apporter l’image de l’amitié, de la solidarité et de l’espoir’’.

M. Hollande reconnait que la Guinée fait aussi des efforts de prévention et de soins, et évite au monde entier, à l’Europe et à la France de se contaminer par ce terrible virus Ebola.

Pour sa part, Alpha Condé, très ému, estime que l’arrivée d’un président d’un pays aussi important que la France ‘’veut dire que tout le monde peut venir en Guinée’’.

Pour le chef d’Etat Guinéen, ‘’c’est plus important que l’aide que la France nous apporte. La France nous a accompagnés dès le début. François Hollande est personnellement engagé dans cette bataille contre Ebola. On fait tous les efforts pour mettre fin à la maladie le plutôt que possible et surtout éviter que les pays qui aident soient contaminés’’, assure-t-il.

M. Condé assure que la Guinée a pris des dispositions ‘’pour que personne ne parte de la Guinée avec le virus Ebola. La Guinée lui est très reconnaissante’’.

François Hollande est le 4e Président Français à visiter la Guinée. Il a été précédé par le Général De Gaule, en 1958,  de Valery Giscard Destin, et puis le Président Jack Chirac, qui est venu demander la libération de l’actuel président (en 1999).

Le cérémonial d’accueil est prévu au Palais des Nations Mohamed V à Kaloum où l’ensemble des membres du gouvernement, les corps diplomatiques accrédités dans le pays, certains leaders de la classe politique sont invités. Le dispositif  sécuritaire est assuré essentiellement par des forces françaises.

Au cours de cette visite, Hollande doit livrer un message aussi aux entreprises françaises, pour qu’elles n’abandonnent pas le pays. Car, face à la catastrophe sanitaire, une autre catastrophe économique menace. Celle-là, François Hollande y est très sensible.

Aliou BM Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*