lundi , 16 décembre 2019

« La pagaille des rigolos et petits comptables est terminée », martèle le président

Le président de la République a prévenu, mercredi, de faire recours à la Loi anti-casse s’il le faut pour mettre au pas ses opposants indélicats qui veulent protester pendant cette période d’Ebola.

 

Selon le numéro 1 guinéen qui s’exprimait pendant une conférence de presse, si les festivités du 56è anniversaire de l’indépendance de la Guinée ont été reportée à cause de la fièvre Ebola, il n’est pas question que d’autres viennent semer « la pagaille » et détruire les biens privés et publics.

 

Alpha Condé estime que l’Assemblée nationale est l’endroit idéal pour l’opposition d’exprimer ses inquiétudes. Il dit avoir prévenu le Procureur. Quiconque l’insulte sera poursuivi en justice. « Quiconque me diffame ou m’insulte le Procureur va le poursuivre et je n’interviendrai pas. Personne ne doit compter sur moi pour la grâce. S’il est condamné pour trois mois il purgera les trois mois », dit-il. « La pagaille, c’est fini ».

 

S’agit de tous les crimes commis en Guinée durant les heures sombres de la Guinée, il dit les assumer. Du camp Boiro au tristement célèbre massacre du 28 Septembre 2009, il dit qu’il les assume. Seulement, pour le 28 septembre 2009, il ne pas d’accord avec les viols qui ont été perpétrés. Sinon, « si c’était les morts, il y a dix fois plus de morts au Congo-Kinshasa qu’en Guinée ».

« J’assume tout le passé de la Guinée. On doit pas avoir honte du passé de la Guinée tant dans ses aspect négatifs que positifs. Il faut qu’on assume », conseille-t-il.

 

Comédiens et petits comptables en face

Selon le locataire de Sèkhoutoureyah, C’est l’opposition constituée de « petits comptables » et de « petits rigolos » qui était demandeur de CENI politique. Il ne comprend pas que cette institution électorale, à peine composée et alors que tous les membres y sont toujours présents, on parle d’une nouvelle recomposition.

Dans son analyse, les opposition sont « politiquement, incapables car ce sont eux qui ont demandé une CENI paritaire ».

 

« J’attends qu’Ebola finisse. Cette comédie, est finie.  Ce sont des petits rigolos qui s’agitent ».

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*