vendredi , 22 novembre 2019

EBOL’ART : la vision des artistes Guinéens contre Ebola

‘’EBOL’ART’’ : c’est le titre d’un projet initié par l’Ambassade d’Espagne à Conakry en collaboration avec le Musée national de Guinée. L’objectif: lutter contre l’ignorance qui favorise l’épidémie en Guinée et Afrique.

EBOL’ART  est un projet d’artistes de Guinée, du Sénégal et du Cuba qui parle comment le virus Ebola affecte leur vie et celle de leur concitoyens. Ainsi, lors d’une rencontre en octobre dernier, l’idée d’une exposition qui aiderait à faire passer un message sur Ebola, d’un point de vue artistique est née.

‘’EBOL’ART’’ peut signifier ‘’Ebola arrête’’ ou ‘’Ebola Art’’, la vision des artistes sur Ebola. Pour faire vivre cette vision, une exposition est prévue ce mercredi soir au Musée national de Guinée.

‘’L’exposition vise à contribuer aux efforts de plaidoyer déjà en place en Guinée et qui a pour but de combattre la maladie via différents moyens’’, selon Francisco de Asis Benitez SALAS, ambassadeur d’Espagne en Guinée.

Dans ce projet, plusieurs messages sont véhiculés. ‘’C’est avant tout un exercice de communication et de sensibilisation. Il met en action plusieurs formes d’arts : la poésie, la musique, la photographie, la vidéo, la caricature, la sculpture, la peinture’’, explique Adama Bilia Bah, dramaturge Guinéen, participant à ce projet.

L’artiste chanteur, Djani Alpha explique que pour combattre Ebola, il faut le connaître. ‘’Savoir c’est quoi la maladie, comment on l’attrape et comment on l’évite aussi. C’est un combat qui concerne tout le monde. Quand on a été contacté pour ce projet, j’ai été très ravi, car ce combat nous concerne tous. Chacun à son niveau doit contribuer avec ses armes personnelles pour essayer de l’éradiquer’’.

Dans ma chanson, précise le rappeur, ‘’j’ai dit qu’une seule personne peut contaminer toute une famille, un quartier, une ville, un pays, un continent voir même une planète. C’est pourquoi j’appelle donc tout le monde à s’impliquer parce que quand une seule personne fait attention, elle peut sauver aussi tout le monde’’.

Mourir d’Ebola n’est pas un destin.

‘’Il ne faut pas que les gens disent quand ils sont attrapés par Ebola que c’est leur destin. Plutôt, il faut respecter les mesures d’hygiène. Ebola ne se transmet pas n’importe comment. Il faut que tout le monde le sache. Le message est qu’il faut tout le monde se donne la main pour lutter contre cette épidémie qui dérange tous et à tous les niveaux’’, conseille le jeune artiste. 

Aliou BM Diallo
+224 622 254 564
contact@kaloumpresse.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*