vendredi , 19 juillet 2019

Ebola une opportunité ? les ténors de l’opposition guinéenne contredisent Alpha Condé

Alors que les Guinéens continuent de tirer le diable par la queue depuis la déclaration de l’épidémie à virus Ebola, le chef de l’Etat Alpha Condé parle de la transformation du virus mortel en ‘’opportunité’’.

Récemment, lors d’une audience avec la présidente de la commission de l’Union Africaine au Palais présidentiel, M. Condé avait laissé entendre : ‘’le peuple guinéen doit savoir qu’il n’est pas lésé dans cette épreuve. Nous ferons en sorte qu’Ebola qui nous fatigue puisse se transformer en potentialité pour renforcer nos capacités hospitalières afin qu’on n’ait plus besoin de l’extérieur pour nous soigner’’.

‘’Opportunité’’ vous dites ? En tous cas, le dernier bilan de l’épidémie en Guinée fait état de 1233 morts à la date du jeudi 20 novembre. Plus de 12 000 morts pour rien ?

L’opposition guinéenne rejette catégoriquement cette déclaration du Président Condé. Sydia Touré, président de l’Union des forces républicaine (UFR) rétorque : ‘’Ebola n’est pas une opportunité. Ebola, c’est un drame. Nous sommes dans une situation telle que, quand vous prenez par exemple les paysans du Fouta, ils écoulaient plus de 30 000 tonnes de leurs pommes-de-terre au Sénégal. Aujourd’hui, ce n’est pas vendu’’, regrette l’opposant.

Et pour répondre au gouvernement, notamment le premier ministre et celui de l’économie et des finances, M. Touré tranche. ‘’Raconter qu’on va faire des chiffres, ce n’est vraiment pas responsable’’.

L’opposant estime que les Guinéens doivent comprendre que c’est quand certains produits sont vendus à l’extérieur, ‘’Ebola, n’est pas une opportunité, c’est un drame. Au sortir de cette situation, nous allons payer énormément pour retrouver notre position d’antan qui n’était déjà pas bonne. Nous avons perdu de la main d’œuvre, surtout nous avons découragé beaucoup de gens. Pendant cette période-là, on a consacré nos ressources à cette affaire. Ce n’est pas une opportunité en aucune manière’’, répond–t-il à  Alpha Condé.

En plus des morts et du blocage de l’économie guinéenne, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein évoque un autre problème. Celui de la fermeture des classes jusqu’à ‘’nouvel ordre’’.

Pour le président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), il est inacceptable qu’on se serve d’Ebola pour tout arrêter dans le pays. ‘’Il est inadmissible que la rentrée scolaire soit encore retardée’’.

« On doit maintenant rouvrir les classes. On ne peut pas sacrifier l’avenir de nos enfants à cause de l’incompétence d’un État dont la responsabilité est justement de tout mettre en œuvre pour identifier et mettre en place des mesures adéquates permettant de préserver la santé des élèves, étudiants et enseignants », responsabilise Cellou Dalein Diallo.

Aliou BM Diallo
+224 622 25 45 64
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*