lundi , 28 septembre 2020

Mohamed François Falcone, Directeur de l’Agence nationale de lutte contre la corruption décède d’un arrêt cardique

 

Le directeur exécutif de l’Agence Nationale de lutte contre la corruption (ANLC) n’est plus ! Selon nos informations, Mohamed François Facone a rendu l’âme à son domicile, dimanche soir, suite à une ‘’crise cardiaque’’.

Pour l’heure, difficile de joindre une source proche de sa famille pour connaître le programme funéraire.

 

Feu Falcone, né en 1966 à Kindia,  était le patron de l’ANLC depuis 2004  (soit dix ans) à ce poste. Son service était rattaché à la Présidence de la République.

Dans un entretien téléphonique qu’il nous a accordé, François Falcon disait ceci : « les principes de bonne gouvernance, c’est le  principe de redevabilité des comptes de l’Etat pour chaque agent public. Qu’il soit mandaté, qu’il soit élu, qu’il manipule les deniers publics, il a obligation de rendre compte de son travail pour que chacun sache ce qu’il a fait des biens publics à un certain temps parce que le bien public n’appartient pas à un individu ou à un groupe d’individus, il appartient à la nation et à l’Etat qui le défendent dans le cadre du développement ».

D’après lui, si aujourd’hui on peut travailler pour freiner l’impunité qui est la base de la corruption et du détournement, « c’est valable pour toutes les actions, de tous les agents de l’Etat’’.
A suivre !

 

Aliou BM Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*