vendredi , 13 décembre 2019

Sommet extraordinaire à Accra: la Guinée en colère contre la CEDEAO

Alors que le sommet extraordinaire de la CEDEAO (communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) s’est ouvert ce matin à Accra (Ghana) sur la crise politique au Burkina, la Guinée a brillé par l’absence de ses plus hauts responsables politiques.

Le Président, Alpha Condé et le chef de la diplomatie guinéenne, ministre des Affaires étrangères, Louceny Fall, sont restés à Conakry, selon nos informations.

Selon une source officielle contactée par notre confrère guineenews, les hautes autorités de Conakry ont choisi de se faire représenter à Accra par leur ambassadeur au Ghana.

« La Guinée est en colère contre la CEDEAO. Je vous dis, la CEDEAO ne s’est pas montrée solidaire envers nous pour exiger l’ouverture des frontières. L’Union africaine a pris des mesures dans ce sens, le Conseil de sécurité aussi ».

Plus grave, l’Etat guinéen reproche au président de la commission de la CEDEAO, Kadré Ouedraogo, de n’avoir jamais effectué une visite en Guinée depuis la crise d’Ebola.

Le 24 octobre dernier, une forte délégation de l’Union Africaine, composée de Dlamini-Zuma, président en exercice de la Commission de l’UA, du président de la Banque Africaine de Développement, Dolnald Kaberuka et de Carlos Lopez, le Secrétaire Exécutif de la Commission Économique de l’UA.

Aliou BM Diallo
+224 622 25 45 64
contact@kaloumpresse.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*