samedi , 16 février 2019
Flash info

Après la grande agitation de l’UFR, la gendarmerie met en garde contre les fauteurs de troubles

La fièvre monte à Conakry. La gendarmerie nationale direction de la justice militaire a mis en garde mercredi dans la soirée contre les troubles à l’ordre public.

Dans un communiqué lu à la télévision nationale, la gendarmerie nationale déclare disposer des informations preuves à l’appui, que des hommes politiques distribuent actuellement de l’argent à des jeunes pour mettre en mal, l’ordre public.

Ces informations ont été fournies, selon nos sources, par les Renseignements généraux, a ajouté la gendarmerie dans son communiqué.

Plus loin, elle a mis en garde contre toutes formes d’incitation aux soulèvements, prévenu que tout individu pris entrain de semer des troubles à l’ordre public sera arrêté, traduit devant la justice pour répondre de ses actes.

Mercredi dans la matinée, le député Ufr Baidy Aribot, dans un français approximatif, a promis que son parti fera sien désormais de l’adage « oeil pour oeil dent pour dent » face à la puissance publique. Ceci, dit-il, suite à la visite d’un commando au domicile de son leader mardi dernier à la Minière qui disait être à la recherche de « soldats déserteurs » cachés chez Sidya Touré.

Sidya de son côté, devant ses militants mercredi au siège de son parti à Matam, a juré de reveler sous peu le passé d’opposant doublé de « comploteur contre la Guinée » du président Alpha Condé. Soit! Fauteurs de désordre, à vos marques donc!

Rouguiatou SYLLA (avec guineetime)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*