lundi , 17 décembre 2018
Flash info

Alpha Condé s’interroge: ‘’ce que les autres n’ont pas fait en 50 ans, comment voulez-vous que je le fasse en 4 ans ?’’

Après la Haute Guinée et la Moyenne Guinée, le chef de l’Etat, Alpha Condé a effectué dimanche, dans la région de Boké, une visite inopinée.

Avant de mener un périple dans les cités minières de Sangarédi et de Kamsar, il a assisté au lancement des travaux de récolte de riz, de l’opérateur économique, Bobo Diallo à Denken, située 15 Km de la commune urbaine de Boké.

Dans la cité d’alumine à Kamsar, le chef de l’exécutif guinéen, a, dans une langue du terroir (sousou), expliqué à la foule mobilisée pour la circonstance, les motifs de son déplacement.

‘’Si je suis à Conakry dit-il, je ne peux connaitre les réalités du pays. Le gouvernement ne me dit pas la vérité.  Ce n’est pas parce que je n’ai pas confiance à mes ministres, mais la confiance n’exclut pas le contrôle’’, entame Alpha Condé.

‘’Quand j’étais à Boké, on m’a rapporté que le premier président de la république et le second n’ont rien fait. Ils disent que c’est moi qui ai pu faire quelque chose’’, a informé le Président Condé.

‘’Je leur ai dit que ce sont les blancs qui ont empêché le Président Sékou Touré de développer la Guinée. Houphouët et Senghor se sont ralliés à eux pour le faire échouer. J’ai dit à mon petit frère Alassane Ouattara qu’un jour j’écrirai un livre pour démontrer comment Houphouët Boigny a empêché la Guinée d’aller de l’avant.’’, a-t-il promis.

Toutefois, rappelle le chef de l’Etat, à l’arrivée de la deuxième République, toutes les usines ont disparu. ‘’Mais le Général Lansana Conté n’y était pour rien. Il était militaire et  illettré. Qui l’a guidé ? Ce sont vos premiers ministres et vos ministres’’, insiste Condé.

Pour le Président Condé, il existe une très grande différence entre lui, Sékou Touré et Lansana Conté. ‘’J’ai étudié, je connais la politique. Je me suis battu pendant 50 ans pour avoir le pouvoir. Si un ministre me trompe, c’est parce que je l’ai fait exprès. Sékou Touré m’avait condamné à mort. Le Général Conté m’a emprisonné pendant deux ans et demi. Mais, me voici devant vous aujourd’hui. Je savais pourquoi je me battais’’, rassure-t-il.

Projets de société

Le président de la République explique à la foule les grands axes de son programme de  société pour lequel il a été élu en 2010.

‘’Mon objectif une fois au pouvoir, c’était d’aider les pauvres parmi lesquels se trouvent les femmes. En plus, je voulais promouvoir l’agriculture. Car, si les agriculteurs sont aidés, on peut atteindre l’autosuffisance alimentaire. L’autre point, une fois au pouvoir, nous avons promis d’améliorer la qualité de l’éducation en Guinée’’.

Et d’enfoncer le clou : ‘’je n’ai dit à personne que j’allais nommer un ministre originaire de Mamou, de Kankan, de Kamsar. Qu’on raconte qu’il n’y a que des Malinkés dans mon gouvernement, je m’en fou. Ils n’ont qu’à raconter que je suis contre eux. Mais qu’ils regardent ceux pour qui ils militent, qu’ont-ils fait pour eux en 20 ans au Fouta ? En 4 ans seulement, j’ai pu poser des jalons au Fouta, contrairement  à eux’’.

En matière de changement tant annoncé par M. Alpha Condé, le numéro un Guinéen se rétracte. ‘’Les gens parlent, je ne réponds même pas. Je suis venu pour développer la Guinée. On peut dépasser tous les autres pays. Ne soyez pas pressés. Toute chose c’est quand Dieu le veut qu’elle se réalise’’, assène-t-il.

Comme si le Président de la République n’avait pas promis, s’interroge en ces termes : ‘’ce que les autres n’ont pas fait en 50 ans, comment voulez-vous que je le fasse en 4 ans ?’’

Dans une allure de justification, Alpha Condé avance qu’on ne peut pas mettre un enfant au monde aujourd’hui et lui demander de courir le même jour avant de vanter les prouesses de sa gouvernance.

‘’On fait de notre mieux pour réduire la pauvreté dans notre pays. Nous sommes sur la voie du changement. Ceux qui parlent n’ont qu’à nous montrer ce qu’ils ont fait quand ils étaient au pouvoir. S’ils pensent que la Guinée va reculer, ils sont fous’’, martèle M. Condé.

Aliou BM Diallo
+224 622 254 564
contact@kaloumpresse.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*