dimanche , 7 juin 2020

Situation tendue au Burkina Faso : la CEDEAO se dit préoccupée

Communiqué de presse
La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) suit, avec une grande préoccupation, les événements en cours au Burkina Faso et les tensions générées par le processus visant  à examiner le projet de loi portant révision de la Constitution.

La CEDEAO prend acte de la décision du gouvernement de procéder au retrait de ce projet de loi. La CEDEAO estime que cette décision est de nature à préserver la stabilité et la paix dans le pays. Elle réitère, à cet égard, la nécessité de respecter les principes de démocratie et de gouvernance constitutionnelle telle que stipulée dans le Protocole de la CEDEAO sur la Démocratie et la Bonne Gouvernance.

La CEDEAO appelle la population au calme et à la retenue et invite les forces de l’ordre à jouer leur rôle, conformément à l’esprit républicain. Elle exhorte toutes les forces vives de la Nation, notamment l’ensemble des acteurs de la classe politique à privilégier le dialogue dans le but de dégager un consensus politique en vue de parvenir à des élections libres, justes et crédibles, dans le respect des dispositions constitutionnelles. La CEDEAO, fidèle à ses principes, ne reconnaitra aucune accession au pouvoir par des voies non constitutionnelles.

Accra, le 30 octobre 2014
S.E.M. John Dramani Mahama
Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*