samedi , 23 janvier 2021

Importation du brut : la Guinée signe un nouveau contrat d’1 an avec SAHARA

La Guinée vient de signer un contrat d’importation des produits pétroliers d’une année avec la société Nigériane SAHARA Energy.

La signature de ce marché qui dure du 1er novembre 2014 au 31 octobre 2015, est l’aboutissement d’un appel d’offres international lancé par le gouvernement guinéen. Sur 13 sociétés consultées, 4 ont soumissionné, 2 ont été retenues et Sahara a remporté.

‘’Les offres des soumissionnaires Sahara, Trafiguira, Addax et Stasco ont été reçues le 15 septembre dernier. A l’issue de la séance de dépouillement des offres le même jour par le comité d’importation, l’offre de la société Sahara energy a été retenue comme la moins offrant conformément au cahier des charges de l’appel d’offres’’, a expliqué le ministre du commerce de Guinée, Marc Yombouno. 

D’après lui, des pourparlers engagés avec la société Sahara le 20 octobre à Conakry, ont abouti à une offre finale sur la marge du trader à 49,95 dollars US par tonne métrique, sur une période de 12 mois. Toutefois, l’ancien prix à la tonne métrique était de 39 dollar, soit une légère hausse de 0,6%.

‘’Au départ, la société proposé 57 dollar, puis 55, 53, 50 et on est tombé d’accord sur 49,95 dollar par tonne métrique. C’est à ce prix que les autorités ont accepté d’adjuger le marché avec Sahara’’, précise le numéro un du département du commerce.

La société reste désormais la seule importatrice des produits pétroliers en Guinée (essence, gasoil, pétrole, jet A1) sur la période de novembre 2014 à octobre 2015.

Sahara se succède ainsi à lui-même. Depuis le mois de mai dernier jusqu’à date, elle fournit à la Guinée des produits pétroliers et dérivés.

‘’A date, elle a livré à la Guinée environ 300 000 tonnes de carburants à la satisfaction de l’ensemble des opérateurs, en ce qui concerne le respect des dates de livraison. Le tonnage des produits fournis en 2014 par cette société à la Guinée est de 2 247 288 tonnes’’.
Dans le présent contrat, le tonnage à fournir est estimé à environ 700 000 tonnes métriques.

Hausse de prix du brut ?

‘’Il n’y a pas lieu de s’alarmer sur une prétendue augmentation des prix du brut à la pompe’’, rassure le ministre.

‘’L’impact de l’entrée en vigueur du nouveau contrat entrainera un surcout sur le prix de l’ordre de 60 francs guinéens par litre, soit 0,6% par rapport au prix actuellement en vigueur. C’est une valeur en deçà du seuil d’ajustement des prix selon le principe de flexibilité qui définit un seuil de 5% de variation des coûts pour envisager une révision des prix. Au niveau des prix actuels, le seuil est de l’ordre de 500 GNF. Donc, le surcoût engendré par le nouveau contrat ne nécessite pas une augmentation des prix à la pompe’’, a assuré M. Yombouno.

La fédération patronale des importateurs des produits pétroliers en Guinée de son côté, parle d’une ‘’totale satisfaction avec cette société’’.

‘’Depuis que le premier contrat a été signé avec Sahara, nous n’avons pas rencontré des difficultés. Ni de rupture du carburant, ni de problèmes. Nous sommes totalement satisfaits de ses services. Si ça ne va pas, on est prêt à dénoncer’’, a promis le président de la fédération, Nana Kourouma.

Aliou BM Diallo
+224 622 254 564
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*