mercredi , 19 décembre 2018

Présidentielle au Burkina Faso: un référendum organisé pour permettre la candidature de Compaoré

Le gouvernement burkinabè a annoncé mardi la tenue d’un référendum qui doit rendre possible la candidature à l’élection présidentielle de novembre 2015 du chef de l’Etat Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 27 ans, ce qu’interdit pour l’instant la loi fondamentale.

Le Conseil extraordinaire des ministres, réuni mardi, « a adopté un projet de loi portant révision de la Constitution qui sera soumis à l?Assemblée nationale en vue de la convocation du référendum », a annoncé Jérôme Bougouma, le ministre de l’Administration territoriale et de la sécurité, sans préciser la date du référendum.

Blaise Compaoré, arrivé au pouvoir à la suite d’un coup d’Etat en 1987, a déjà effectué deux septennats (1992-1998 et 1998-2005), et il terminera fin 2015 son deuxième quinquennat (2005-2010 et 2010-2015).

L’hostilité à une révision constitutionnelle est forte au Burkina Faso, des dizaines de milliers de personnes ayant encore manifesté à Ouagadougou fin août contre une possible consultation populaire.

Le chef de l’Etat avait instauré en septembre un dialogue entre opposition et majorité, qui a pris fin début octobre sans que les deux parties ne puissent s’entendre au sujet de la révision de l’article 37.

Afp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*