vendredi , 13 décembre 2019

Ebola: un cas possible détecté à Roissy

Le contrôle systématique des passagers revenant de Guinée en France est entrée en vigueur ce samedi. Dès le premier vol concerné, une Belge partie en mission humanitaire a été classée en « cas possible » à Roissy.

 

Elle va désormais subir des examens approfondis à l’hôpital Bichat à Paris.

Les contrôles systématiques de la température des passagers revenants de Guinée ont à peine débuté ce samedi en France qu’un possible cas d’Ebola a été détecté. Selon les informations de L’Express, un voyageur a affiché une température de 38,5°C à son arrivée l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Il s’agit d’une femme belge de 42 ans, médecin de profession, indique une source proche du dossier.

Cette dernière était partie début octobre pour une mission humanitaire au sein des centres Ebola. Elle a pris le premier vol concerné par les contrôles systématiques de la température des passagers, qui atterrissait à 5h30 à Paris. Elle va être transférée à l’hôpital Bichat à Paris autour de 10h, pour y subir des tests plus précis, qui pourraient prendre environ deux jours.

Contacté par L’Express, l’hôpital Bichat indique n’avoir « aucune information à communiquer sur le sujet pour le moment ».

D’autres cas suspects non-détectés?

La Belge de 42 ans qui avait de la fièvre ce matin à son arrivée en France n’avait pas été dépistée à Conakry. Le fait qu’un tel cas se présente dès le premier vol qui a fait l’objet de contrôles systématiques à Paris laisse planer le doute sur de possibles manqués lors des jours précédents.

Les tests sur le virus Ebola se sont pour l’heure révélés négatifs pour tous les patients suivis en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*