vendredi , 19 octobre 2018

Qu’est-ce qui fait courir l’artiste Elie Kamano?

Eh, diantre, qu’est-ce qui fait courir le reggaeman guinéen Elie Kamano ? Se présentant sous les lampions comme l’un des plus farouches opposants au régime de Condé, Elie a apparemment eu chaud hier jeudi. Au point d’empêcher le ministre des droits de l’homme et des libertés publiques de faire autre chose.

 

Hier donc, les réseaux sociaux ont repris en boucle la nouvelle de « kidnaping » -tenté- de l’artiste par des éléments des forces de l’ordre au siège de l’Unicef à Conakry où l’artiste avait juré de signer son « boribana » (fin de parcours, en malinké)

Selon l’artiste, il serait dans le viseur de la police parce qu’il prépare un nouvel album acide contre le président Alpha Condé.

Contacté, un officiel a balayé cet argument et confié à MEDIAGUINEE que l’affaire est vraiment beaucoup plus sérieuse. Qu’est-ce qu’Elie a donc pu commettre de pêché pour se réfugier à l’institution chargé de protéger les enfants?

Bien malin qui y répondra. Seulement, il a fallu le courage de Gassama Kalifa Diaby pour le sortir de là. Cependant, cela n’a pas réduit ses soucis. Car l’artiste opposant-qui a également promis la main sur le palpitant qu’il fera partir Alpha Condé en 2015 par tous les moyens- doit faire face à la police.

Ces derniers jours, Elie Kamano ne râtait pas l’occason pour tirer à boulets rouges sur le régime de Conakry et son président qu’il accuse de tous les pêchés d’Israel.

« Alpha Condé n’est pas Guinéen, son vrai nom, c’est Alpha Koné. Il a falsifié son extrait de naissance en 1990. Son père vient de Burkina Faso. Il est mossi balafré. C’est pourquoi, quand vous partez à Mafanco, vous demandez le foyer mossiah, les gens vous montrent sa maison. De plus, la mère d’Alpha Condé ne vient pas de Boké, elle vient du Mali. Si vous constatez, beaucoup de contrats sont aujourd’hui donnés aux Burkinabés et aux Maliens et c’est déplorable. C’est comme si en Guinée, on n’a pas d’entreprises », déclarait récemment l’artiste dans une interview accordée à un site de la place. Et d’enfoncer le clou « Le Président Alpha a voulu me corrompre, il m’a donné 40 millions pour aller chanter devant Kaléta, j’ai mangé l’argent et j’ai refusé d’aller avec lui. » Alors, qu’est-ce qui fait courir Elie ? La question mérite bien d’être posée.

MEDIAGUINEE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*