jeudi , 19 septembre 2019
Flash info

Piraterie : la gendarmerie saisit des dizaines de cartons de CD et des duplicateurs

 

Un groupe de présumés pirates des œuvres artistiques a été interpellé mardi, au grand marché de Madina, par la Brigade de lutte contre la piraterie.

 

 

Au nombre de trois, les présumés coupables nient les faits qui leur sont reprochés. Ils affirment être détenteurs des documents légaux émanant des structures légalement autorisées.

Au total, ce sont plus de 30 cartons de CD cinématographiques utilisés, une cinquantaine de cartons non utilisés et 23 machines de duplication avec une vitesse de gravure de 12 à 13 CD par minute qui ont été saisis par l’unité de l’escadron de la gendarmerie de Matam.

Devant la presse, l’Adjudant Mohamed Mara, commandant de la brigade déclare que les pirates considèrent aujourd’hui la piraterie comme étant un droit.

‘’Ceux qui sont arrêtés là, sont tous les jours dans mon bureau ici. Eux-mêmes m’interpellent en me disant il y a la piraterie par-ci et par-là. Il se trouve qu’ils sont dans la piraterie. J’ai donc remonté les informations. Les enquêtes ont relevé que ces présumés sont dans la piraterie’’.

Boubacar Barry, l’un des présumés accusés, producteur du vidéogramme et PDG de la maison Dalaba production, assure détenir sa licence délivrée par le Bureau Guinéen des Droits d’Auteurs (BGDA) et l’ONACIG.

‘’J’ai tous mes papiers délivrés par le BGDA et l’Office National du Cinéma Guinéen (ONACIG) qui prouvent que je ne suis pas un pirate’’, s’est-il justifié.

Et de poursuivre : ‘’personne ne m’a dit que ces structures ne sont pas légales. L’ONACIG nous avait encore demandé de prendre une autorisation de graver et on a payé cela à 7 millions de francs guinéens. Nous avons les documents qui attestent tous cela’’, a expliqué Boubacar Barry.

Au mois de juillet dernier, la même brigade avait annoncé la saisie de plus de 50.000 CD contrefaits.
Pour l’heure, les deux structures étatiques citées n’ont pas réagi à cette affaire.

Aliou BM Diallo
+224 622 25 45 64
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*