vendredi , 23 août 2019

Le ministre, le bonbon et les journalistes

Lorsque le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation décide de ne pas parler à la presse, il emploie une méthode très particulière.

A l’issue d’une réunion gouvernementale tenue récemment aux cases de Belle-Vue à Conakry Alhassane Condé est interpellé par un groupe de journalistes qui faisait le pied de grue depuis des heures pour en savoir plus sur les résolutions de cette rencontre qui portait pour l’essentiel, sur l’épidémie Ebola et ses conséquences.

Habituellement disponible, prêt à répondre aux questions de la presse, le ministre a opté ce jour pour la stratégie de Motus et bouche cousue. L’acte serait moins drôle si le patron de l’Administration du territoire n’avait pas mis un bonbon dans la bouche devant les journalistes pour se débarrasser d’eux.

« J’ai quelque chose dans la bouche maintenant donc comprenez pourquoi je ne peux pas vous répondre », a-t-il lancé, le sourire aux lèvres. Drôle de manière de refuser des commentaires aux journalistes.

Heureusement que le ministre d’Etat chargé de l’Économie, Mohamed Diaré, et son collègue de l’Emploi, l’Enseignement technique et porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara étaient présents pour se prêter aux questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*