mardi , 13 avril 2021

Naufrage d’une pirogue en Guinée : 18 morts, 18 rescapés, plus de 20 disparus

Au moins 18 personnes ont péri en Guinée dans le naufrage d’une pirogue surchargée vendredi, une vingtaine de passagers étant toujours portés disparus, et 18 en ayant réchappé, selon un nouveau bilan annoncé dimanche soir par la télévision nationale.

Un précédent bilan faisait état de dix morts, 18 rescapés et une trentaine de disparus dans ce naufrage près du port de Benty, dans le sud du pays.

« 18 personnes sont mortes lorsqu’une barque a chaviré près du débarcadère de Konta, à cheval entre les petits ports de Farmoriah et de Benty », selon un communiqué du préfet maritime, le contre-amiral Lansana Touré, lu à la télévision.

Le préfet maritime a souligné qu’il restait une vingtaine de disparus, précisant que l’embarcation transportait 61 personnes et non 69 comme annoncé précédemment.

« Les recherches se poursuivent pour retrouver les autres victimes parce que après trois jours et deux nuits, il n’y a plus d’espoir de retrouver des survivants », a indiqué à l’AFP le directeur préfectoral adjoint de la pêche à Forécariah, Ali Damba.

« Nous avons fait le maximum, mais lorsque le drame s’est produit, la mer était haute, donc les vagues ont vite fait de faire disparaître sur une très grande surface les victimes », a-t-il expliqué, ajoutant que ces opérations mobilisaient la marine nationale, des volontaires des villages riverains et des secouristes de l’agence de navigation maritime.

La pirogue surchargée, partie de Farmoriah pour le marché hebdomadaire de Benty, a sombré après avoir « heurté de plein fouet un bateau minier de la société Forécariah Guinée Mining et elle s’est renversée », avait affirmé une source de sécurité locale.

Le Premier ministre Mohamed Saïd Fofana s’est rendu samedi sur les lieux.

le bateau de la compagnie minière était amarré quand des vagues violentes ont projeté la pirogue sur lui, d’après les explications fournies sur place au Premier ministre.

Les quelques membres d’équipage qui se trouvaient là ont secouru les passagers, a-t-on ajouté.

Forécariah Guinée Mining est une joint venture entre l’entreprise australienne Bellzone et le China International Fund (CIF) pour exploiter du minerai de fer

La province de Forécariah, où le naufrage s’est produit, est déjà particulièrement touchée par l’épidémie d’Ebola qui sévit en Guinée, ainsi qu’au Liberia et en Sierra Leone voisins.

Ce genre d’accident est fréquent sur la côte guinéenne longue de 300 km, entre la Guinée-Bissau au nord et la Sierra Leone au sud.

En août 2012, un de ces accidents avait fait une trentaine de morts près de Conakry.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*