dimanche , 11 avril 2021

Session budgétaire 2014: Pas d’unanimité sur le discours de Claude Kory Kondiano

Si du côté de la majoritaire présidentielle du parlement le discours de Claude Kory a été apprécié, mercredi, au parlement, les députés de l’opposition, eux, jugent l’allocution de Kondiano, ‘’mal justifié’’.

 

‘’Je pense qu’il (le président du parlement, NDLR) a bien saisi et analysé les problèmes du pays. J’apprécie son exposé, et honnêtement je n’ai rien n’à dire sur son discours’’, a déclaré Hadja Nantou Cherif Konaté, député de la mouvance présidentielle.

 

Hadja Rabiatou Serah Diallo, ancienne Présidente du Conseil National de la Transition (CNT) indique que la manière dont a vu le fonctionnement de l’Assemblée nationale, ‘’cela veut dire que le CNT a bien posé les jalons. Il faut se féliciter du déroulement de cette ouverture’’, ajoute-t-elle.
Pour sa part, Cellou Dalein Diallo, Président de l’UFDG a estimé qu’il faut ‘’être un peu plus honnête intellectuellement en présentant les choses telle qu’elles sont’’.

Le chef de file de l’opposition au parlement, n’est pas d’avis que l’absence de performance soit attribuée exclusivement à Ebola. D’après lui, ‘’malgré l’absence de cette maladie en 2013, la Guinée n’a réalisé qu’un taux de croissance de 2,3% à l’époque’’.

Pour l’exercice 2014, il reconnait que les indicateurs sont au rouge, mais juge plutôt que c’est en raison ‘’du manque de confiance aux politiques du gouvernement, qu’il y’a plus de destruction d’emplois que de création’’

Ibrahima Kassory Fofana, député non inscrit, désapprouve le discours estimant que c’est une présentation du budget qu’un discours d’ouverture.
‘’Nous sommes des parlementaires. Nous apprécions le projet de budget présenté par le gouvernement. Il ne nous appartient point de donner carte blanche au gouvernement sans pour autant maitriser les contours de ce budget. Il ne nous appartient pas en tant que législatif de faire l’avocat du gouvernement’’, lance-t-il à Kory Kondiano.

‘’Le Président de l’Assemblée Nationale a joué le rôle du ministre de l’économie et des finances. Il a défendu un budget qui n’était pas le sien. Et cette idée de croire qu’il y a un complot en ce qui concerne Ebola en Guinée est tout simplement dramatique. Je pense qu’il n’avait pas besoin de justifier cette situation macroéconomique’’, Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaires des libéraux démocrates.

Pour lui, le discours du Président de l’Assemblée Nationale ‘’n’engage pas’’ le groupe parlementaire dont il préside.
Cette session budgétaire du Parlement guinéen se poursuivra jusqu’au 30 novembre prochain. Les députés auront la principale tâche d’examiner les propositions de lois avant d’adopter la loi des finances 2015.

Aliou BM Diallo
+224 622 25 45 64

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*