mercredi , 30 septembre 2020

ONU: Le rwandais Marcel Rudasingwa, nommé gestionnaire de crise Ebola pour la Guinée

8 octobre 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a annoncé mercredi la nomination de trois gestionnaires de crise en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone dans le cadre de l’action d’urgence de l’Organisation contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest.

Marcel Rudasingwa, du Rwanda, a été nommé gestionnaire de crise pour la Guinée, Peter Jan Graaff, des Pays-Bas, pour un poste équivalent au Libéria et Amadou Kamara, des Etats-Unis, pour un poste similaire en Sierra Leone.

Ces nominations entrent dans le cadre de la constitution de la Mission des Nations Unies pour l’action d’urgence contre Ebola (MINUAUCE). Les trois gestionnaires de crise travailleront avec les gouvernements hôtes pour assurer une réponse internationale rapide et efficace à l’épidémie d’Ebola dans chacun des trois pays. La Guinée, le Libéria et la Sierra Leone sont les pays d’Afrique de l’Ouest les plus affectés par Ebola.

M. Rudasingwa travaille depuis près de 20 ans pour le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), où il a occupé divers postes de gestionnaire et de direction au Kenya, au Mali, en Guinée et au Danemark.

M. Graaff a travaillé pendant de nombreuses années pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans plusieurs pays d’Afrique, en Afghanistan et en Haïti. Plus récemment, il a dirigé l’équipe chargée des affaires civiles et du développement au sein de la Mission des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

M. Kamara a travaillé pendant de nombreuses années pour les Nations Unies au Libéria, en Somalie, en République démocratique du Congo, au Timor-Leste, en Haïti et au Liban.

Par ailleurs, la chef de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL), Karin Landgren, a annoncé mercredi qu’un employé étranger de la Mission a été testé positif à Ebola.

Il s’agit du second cas d’Ebola au sein de la Mission. Un employé local de la MINUL est décédé le 25 septembre après avoir été infecté par le virus.

Mme Landgren a déclaré que la MINUL a pris toutes les mesures nécessaires pour éviter d’éventuelles nouvelles infections au sein de la Mission et en dehors. L’équipe médicale de la Mission s’est assuré que toutes les personnes qui ont été en contact avec les deux employés infectés sont examinées et mises en quarantaine. « Tous les employés de la MINUL considérés à risque ont été isolés », a précisé le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU à New York.

Source: UN

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*