dimanche , 25 août 2019
Flash info

Ebola : le pire est à craindre maintenant à Conakry

Le centre de traitement Ebola de Donka à Conakry atteint ses limites physiques au moment où la capitale guinéenne fait face à une flambée du nombre de malades. Médecins Sans Frontières qui gère cette installation craint le pire vu que celle-ci devient de plus en plus inadaptée.

 

Le centre Ebola de MSF de Conakry est saturé. Selon l’institution 120 patients, dont 85 confirmés, sont aujourd’hui pris en charges dans les deux centres de gestion des cas Ebola de MSF du pays.

Mais à Donka 22 patients dont 18  en provenance de Coyah étaient alités à la date du 6 octobre.

 

« Avec l’arrivée sans précédent de nouveaux patients, dont de nombreux enfants qui requièrent une attention particulières, le centre d’isolement, déjà  affecté par six mois d’exploitation, fait face aujourd’hui  aux limites physiques du site sur lequel il est située », a prévenu MSF dans un communiqué dont Kaloumpresse.com détient copie.

Selon l’institution caritative qui craint d’être débordée, la capitale guinéenne reçoit de nouveaux cas en provenance de Coyah, Dalaba et Forécariah. « Le centre, initialement prévu  pour 3 mois, est confronté à ses limites physiques. Le réaménagement en cours du site afin de maximiser l’espace disponible risque  de ne pas suffire », indique le communiqué.

Seriane Théa

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*