mardi , 11 décembre 2018

Lutte contre Ebola: Outre la nourriture, le PAM construit des centres de santé

A ce jour, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a fourni une aide alimentaire à plus de 430 000 personnes touchées par la crise Ébola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Pour soutenir la réponse commune sous la Mission des Nations Unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER), le PAM apporte ses services pour appuyer l’ensemble de l’action humanitaire.

« C’est une terrible souffrance humaine. J’ai dit à nos partenaires médicaux : « Dites-nous ce que nous pouvons faire, ce que nous pouvons faire de mieux pour vous aider » Au PAM, nous changeons de rôle pour faire face à ce défi immense. Nous apportons de la nourriture, un soutien logistique, des avions, des hélicoptères, des bateaux et nous construisons des centres de traitement », a déclaré Denise Brown, directrice régionale du PAM pour l’Afrique de l’Ouest.

La réponse du PAM à l’épidémie d’Ebola:

• L’assistance alimentaire du PAM est distribuée aux patients dans les centres de traitement Ebola, à ceux qui ont survécu au virus et qui ont été autorisés à sortir des centres de traitements et aux communautés où la transmission a été globale et forte – y compris les familles des personnes infectées par le virus Ebola qui reçoivent un traitement, qui sont décédées, ou qui sont en convalescence. Cela contribue à stabiliser les communautés touchées en leur permettant de limiter les déplacements inutiles.

• Les distributions de vivres sont en cours dans les trois pays, dans les zones urbaines et rurales, et se font souvent maison par maison, une famille à la fois – et davantage de nourriture est en train d’être acheminée. Le PAM a affrété un navire qui est actuellement à Cotonou, au Bénin, où 7000 tonnes de riz sont en train d’être chargées pour être transportées à Monrovia et à Freetown.

• Le Service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS), géré par le PAM, a ouvert un nouveau couloir aérien entre Dakar, Accra, Freetown, Monrovia et Conakry pour faciliter le déploiement rapide du personnel humanitaire sur le terrain. UNHAS effectuait déjà des vols entre les pays touchés et a transporté 497 passagers et 6,6 tonnes de fret pour 25 organisations (ONG, Nations Unies, donateurs, partenaires gouvernementaux et médias), à l’aide de deux avions et d’un hélicoptère.

• Le PAM apporte un support logistique sans précédent pour aider les services médicaux à traiter et contenir la propagation du virus. Dans la capitale du Liberia, Monrovia, les ingénieurs du PAM sont en train d’installer quatre unités de traitement du virus Ebola d’une capacité de 400 lits.

• Le PAM aide à évaluer l’impact de la crise sanitaire sur la sécurité alimentaire des ménages grâce à une technique innovante appelée »mVAM, » en utilisant des téléphones portables pour faire des sondages qui sont habituellement réalisés en personne. En Sierra Leone, la collecte d’informations par SMS a été effectuée sur un groupe de 800 ménages. En Guinée et au Libéria, le PAM collectera des données grâce à un système vocal interactif.

• Le réseau des dépôts humanitaires de l’ONU (UNHDR), géré par le PAM, continue de soutenir la réponse de l’Organisation Mondiale de la Santé, du PAM, d’Irish Aid, et de l’Agence japonaise de coopération internationale. Les dépôts UNHRD de Dubaï (Émirats Arabes Unis), d’Accra (Ghana), et de Las Palmas (Espagne) ont jusqu’à présent acheminé 224 tonnes d’équipement de protection, de trousses sanitaires d’urgence et d’équipements d’une valeur totale de 1,9 million de dollars. Des envois hebdomadaires sont toujours en cours.

Source: PAM

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*